Top banner
Top banner
THAÏLANDE : Un nouveau raid contre l’e-cigarette, 18 personnes arrêtées à Bangkok.

THAÏLANDE : Un nouveau raid contre l’e-cigarette, 18 personnes arrêtées à Bangkok.

En Thaïlande, la chasse aux produits de la vape ne semble pas se calmer ! Alors qu’un nouveau mouvement tente de faire pression sur le gouvernement pour une révision des lois sur la cigarette électronique, la police a multiplié ses actions contre la vente de ces produits toujours illégaux en Thaïlande.


UNE VAGUE D’ARRESTATION POUR DE LA VENTE D’E-CIGARETTES


Seize Thaïlandais et deux Birmans ont été arrêtés à Bangkok pour avoir vendu des e-cigarettes, des flacons de liquides et des narguilés. Surachate Hakparn, en sa qualité de chef adjoint du Groupe d’action pour la lutte contre la criminalité informatique, a déclaré aux journalistes que ces arrestations avaient été effectuées sur plusieurs marchés de nuit de la capitale le dimanche 3 mars.

21 échoppes vendant des cigarettes électroniques et des narguilés ont été recensées et pas moins de 18 personnes ont été arrêtées. Au cours de cette opération, les forces de police ont saisi 81 cigarettes électroniques, 1 127 flacons de liquides, 777 narguilés et d’autres articles prohibés.

Cette nouvelle opération fait suite à un raid le 28 février dernier sur le marché de Klong Thom, au cours duquel trois Thaïlandais et deux Laotiens avaient été arrêtés pour avoir vendu le même type d’articles.

Les autorités en ont profité pour rappeler aux touristes et aux Thaïlandais que les cigarettes électroniques demeuraient illégales et que les peines encourues pouvaient être particulièrement sévères. La loi prévoit en effet des sanctions pouvant aller jusqu’à cinq de prison et/ou 500 000 bahts (environ 13 900 euros) d’amende pour les vendeurs et utilisateurs.

Source : Siamactu.fr/

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.

Laisser une réponse