Top banner
Top banner
MAURICE : L’APEC s’intéresse à l’e-cigarette et exige une meilleure information pour la population.

MAURICE : L’APEC s’intéresse à l’e-cigarette et exige une meilleure information pour la population.

À travers une lettre ouverte, adressée au ministre de la Santé de l’île Maurice, Kailesh Jagutpal, le président de l’Association for the Protection of the Environment and Consumers (APEC) montre son intérêt pour l’e-cigarette, pour ses effets « nocifs » et son rôle de réduction de la dépendance tabagique.


Suttyhudeo Tengur, président de l’APEC

L’APEC SOUHAITE UNE MEILLEURE INFORMATION SUR L’E-CIGARETTE AUPRÈS DU PUBLIC !


Que le ministère de la Santé de Maurice « informe le public sur l’évolution des recherches scientifiques quant aux effets nocifs de l’e-cigarette sur la santé humaine et aussi sur la régularisation de la vente de ce produit sur le marché mauricien ». C’est ce que souhaite l’Association for the Protection of the Environment and Consumers (APEC).

À travers une lettre ouverte, adressée au ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, le président de l’Association for the Protection of the Environment and Consumers (APEC), Suttyhudeo Tengur, fait ressortir que la campagne antitabac a donné des résultats mitigés avec une baisse relative des fumeurs. Mais il dit avoir noté un nombre grandissant de « vapoteurs ».

Alors que la vente d’e-cigarettes n’est pas officiellement autorisée à Maurice, le président de l’ONG souligne que le ministère de la Santé a échoué dans sa tentative d’arrêter formellement la vente de ce produit. C’est ce qui l’a incité à mettre sur pied un comité technique pour se pencher sur la révision du Public Health (Restrictions on Tobacco Product) Regulations 2008. Selon Suttyhudeo Tengur, il faut être en conformité avec les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Dans sa lettre à la Santé, l’APEC précise également que la toxicité des produits utilisés dans l’e-cigarette n’a été confirmée par aucun organisme international. « En Allemagne ou aux États-Unis, on parle des dommages que peut causer la vapeur aux organismes sensibles du corps humain. Si certaines universités allemandes infirment les effets néfastes de celle ci, il n’y a eu aucune étude scientifique qui met en avant sa nocivité sur les organes humains », dit-il.

A contrario, les effets néfastes de la cigarette sont connus et sont parmi les causes de divers types de cancer, dont celui du poumon. Pour Suttyhudeo Tengur, le public doit être informé sur les potentiels effets de l’e-cigarette. Il en est de même de la réglementation de sa vente à Maurice.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Ayant une formation de spécialiste en communication, je m'occupe d'une part des réseaux sociaux du Vapelier OLF mais je suis également rédacteur pour Vapoteurs.net .

Laisser une réponse