Top banner
Top banner
JAI : Doit on vraiment avoir peur de la Seita ?

JAI : Doit on vraiment avoir peur de la Seita ?

Depuis hier, « JAI« , le nouveau produit de la « Seita » fait grand bruit. Entre interrogation et peur, cette « e-cigarette » produite par le propriétaire de « Gauloise » et « Gitanes » fait le buzz, d’ailleurs, plus par le fait de sa provenance que par l’innovation produite. Nous avons longtemps hésité à en parler ne voulant pas faire de la publicité à ce produit, mais au vu du battage médiatique, nous sommes en droit de nous demander si l’on doit vraiment avoir peur de la « Seita » ? « JAI » aura t’il vraiment un impact négatif sur la vente de cigarettes électroniques ?

PHO09329754-ac82-11e4-b6aa-f0afc251b6e8-805x453


JAI : QUEL EST CE NOUVEAU PRODUIT DONT TOUT LE MONDE PARLE !


JAI est une e-cigarette de la taille d’une cigarette classique munie d’une extrémité lumineuse. Elle sera vendue au prix public de 19 euros avec son kit de voyage en forme de briquet et deux recharges capables de diffuser 300 bouffées chacune. Le lot de deux recharges liquides (l’équivalent de trois paquets de cigarettes en nombre de bouffées) sera lui disponible à 10 euros. Le propriétaire de Gauloises et Gitanes va commercialiser sa vapoteuse en exclusivité chez les buralistes à partir de la semaine prochaine. Il vise 10% du marché de la cigarette électronique en France. À partir de la semaine prochaine, 140 commerciaux de la Seita (Gauloises, Gitanes, Lucky Strike…) démarcheront 7000 buralistes installés dans les zones urbaines de l’Hexagone avec ce produit En clair, « JAI » est une e-cigarette datant du moyen-âge mais qui sera diffusée en masse dans les bureaux de tabac. La question qui reste c’est : « Est ce que la clientèle accrochera ? »


L’APPARITION DE « JAI » VA T’ELLE CHANGER QUELQUE CHOSE ?


C’est là où est toute la question ! Mais pour cela il faut peut-être creuser un peu plus ! Mis à part que c’est un produit de la Seita, « JAI » n’est ni plus ni moins qu’une nouvelle tentative de l’industrie du tabac pour s’implanter dans le monde de la e-cigarette. Après « Ploom« , après le fameux kit de Philipp Morris, on a « JAI« . Déja rien que le nom est plutôt absurde et ne pousse pas à l’achat, mais quand on y regarde bien, ce produit n’est ni plus ni moins qu’une e-cigarette du moyen âge comme le proposent déjà les supermarchés, les bureaux de tabac et les magasins de bonnes affaires (Gifi, Foire fouille….) alors pourquoi devrait on être inquiet ? Et bien c’est dans la démarche et la diffusion en masse du produit que l’on peut s’interroger, La Seita vise 10% du marché de la e-cigarette et va fournir plus de 14000 bureaux de tabac. En clair, l’industrie du tabac lance une campagne pour s’introduire par la force dans le monde de la e-cigarette ou tout du moins tenter de récupérer un maximum de fumeurs directement sur leurs produits.

10968210_772985899450433_2569338290220410769_n


POURQUOI « JAI » EST UN NOUVEL ÉCHEC DE L’INDUSTRIE DU TABAC ?


Bien sûr, on comprend que le buzz médiatique puisse faire peur à toute la communauté de la vape, mais nous avons déjà vécu cela avec « Ploom » qui a surtout fait un « plouf« . Pourquoi ce produit est un échec ? Pour plusieurs raisons évidentes, tout d’abord, En France et en Europe, la vape est installée et la plupart des villes disposent de boutiques spécialisées en e-cigarette. Ensuite les personnes qui achètent leur e-cig en bureau de tabac ne sont en général pas sûres d’elles et font cela sans réelle motivation, « juste pour voir » et après tout qu’ils achètent « JAI » ou une autre marque bas de gamme, le résultat sera le même, au mieux ils finiront dans une boutique de e-cigarette et au pire ils se diront que cela ne marche pas jusqu’à ce qu’un vapoteur les conseille. Pour finir, il ne va pas falloir bien longtemps pour que le public comprenne que ce produit n’est qu’un « attrape couillons » aussi cher qu’inefficace et évidemment la communauté mettra tout en oeuvre pour que la vérité soit diffusée partout.


VAPOTER VRAI : ALLEZ EN BOUTIQUE SPECIALISEE !


Pour conclure, on peut dire que même si la diffusion en masse de la « JAI » nous impose une certaine prudence, nous savons pertinemment que l’industrie du tabac a un retard impressionnant sur l’actualité de la e-cigarette. Et quand bien même des personnes arriveraient à se lancer dans la vape « grâce » ou à « cause de » « JAI« , ces mêmes personnes finiront par franchir les portes d’une boutique spécialisée, d’un forum, d’un groupe sur les réseaux sociaux ou d’un site comme le nôtre ou ils seront conseillés comme il faut. En clair, dans tous les cas, ce produit ne finira pas dans les mains de millions de personnes car les vapoteurs sont maintenant installés, les boutiques sont partout, nous avons des salons, des événements et il en faudra bien plus pour nous déstabiliser. L’industrie du tabac a encore du boulot pour nous tuer et nous résisterons ! Try again !

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Rédactrice et correspondante Suisse. Vapoteuse depuis de nombreuses années, je m'occupe principalement de l'actualité suisse.

Laisser une réponse