Top banner
Top banner
ÉTUDE : L’e-cigarette apporte une amélioration de santé en seulement un mois d’utilisation !

ÉTUDE : L’e-cigarette apporte une amélioration de santé en seulement un mois d’utilisation !

L’e-cigarette moins dangereuse que le tabac ? Cela ne semble plus faire aucun doute malgré de nombreuses études surprenantes. Pourtant de récents travaux publiés dans la revue scientifique Journal of the American College of Cardiology démontrent, que vapoter entraîne des améliorations significatives de la santé cardiovasculaire chez les fumeurs.


Jacob George, professeur de médecine cardiovasculaire à Dundee

UN BENEFICE DU VAPOTAGE PLUS IMPORTANT CHEZ LES FEMMES !


A travers l’étude VESUVIUS commandée par la British Heart Foundation, des chercheurs écossais viennent récemment de démontrer que l’utilisation de l’e-cigarette entraîne des améliorations significatives de la santé cardiovasculaire chez les fumeurs. Les travaux ont été publiés dans la revue scientifique Journal of the American College of Cardiology.

« Il y a eu de nombreuses craintes concernant les effets cardiovasculaires du vapotage. Celles-ci reposaient généralement sur le versement d’e-liquide sur des cellules dans des boîtes de Pétri, l’empoisonnement des souris avec des doses massives de produits chimiques n’ayant aucun lien avec la vaporisation humaine, ou une interprétation erronée des effets stimulants aigus de la vaporisation, dont les effets sur la santé sont similaires à l’ingestion de café« , s’agace le Pr Peter Hajek, directeur de l’unité de recherche sur la dépendance au tabac, à Université Queen Mary de Londres, sur Science Media Centre.

Comme plusieurs spécialistes, il attendait des données pertinentes sur l’humain : l’étude VESUVIUS commandée par la British Heart Foundation aurait été la plus importante entreprise à ce jour pour déterminer l’impact des e-cigarettes sur la santé cardiaque, avec les résultats publiés par le Journal de l’American College of Cardiology.

Un essai de deux ans organisé par la faculté de médecine de l’université a révélé que les fumeurs qui passaient aux e-cigarettes montraient une amélioration significative de leur santé vasculaire en quatre semaines, les femmes obtenant des gains plus importants que les hommes. L’étude a également révélé que les participants en transition avaient réalisé une amélioration plus importante que ceux qui avaient continué à utiliser à la fois des cigarettes au tabac et des cigarettes électroniques.

Le professeur Jacob George, professeur de médecine cardiovasculaire à Dundee et investigateur en chef de l’essai, a déclaré que, bien que les e-cigarettes se soient avérées moins nocives, les dispositifs en question pourraient néanmoins présenter des risques pour la santé.

« Il est crucial de souligner que les e-cigarettes ne sont pas sans danger, mais restent moins nocives pour la santé vasculaire que le tabac. Le tabagisme est un facteur de risque évitable de maladie cardiaque. » déclare t’il avant d’ajouter « Elles ne doivent pas être considérés comme des dispositifs inoffensifs pour les non-fumeurs ou les jeunes. Cependant, chez les fumeurs chroniques de tabac, la fonction vasculaire s’est nettement améliorée moins d’un mois après être passée du tabagisme au vapotage« .

« Pour se mettre dans le contexte, chaque point de pourcentage d’amélioration de la fonction vasculaire entraîne une réduction de 13% du taux d’événements cardiovasculaires tels que les crises cardiaques. En passant du tabac à l’e-cigarette, nous avons constaté une amélioration moyenne de 1,5 point en un mois seulement. Cela représente une amélioration significative de la santé vasculaire. Nous avons également constaté qu’à court terme au moins, que l’e-cigarette contienne ou non de la nicotine, une personne constaterait une amélioration de sa santé vasculaire avec le vapotage. L’impact à long terme de la consommation de nicotine nécessite pour sa part des études et un suivi approfondis. »

« Les femmes ont tiré beaucoup plus de bénéfices que les hommes en optant pour l’e-cigarette, et nous en cherchons toujours les raisons. Nos recherches ont également révélé que, si une personne avait fumé moins de 20 ans, la rigidité de ses vaisseaux sanguins s’est aussi considérablement améliorée par rapport à ceux qui ont fumé plus de 20 ans « .


UNE AMÉLIORATION DE LA SANTÉ DES ARTÈRES EN SEULEMENT UN MOIS AVEC LA VAPE !


L’étude VESUVIUS a recruté 114 fumeurs de longue date qui avaient fumé au moins 15 cigarettes par jour pendant au moins deux ans. Les participants ont été répartis dans l’un des trois groupes suivants pendant un mois : ceux qui ont continué à fumer du tabac, ceux qui sont passés à l’e-cigarette avec nicotine et ceux qui sont passés à l’e-cigarette sans nicotine. Les participants ont été surveillés tout au long de la période de test tout en subissant des tests vasculaires avant et après l’essai.

Le professeur Jeremy Pearson, directeur médical associé à la British Heart Foundation, a déclaré: « Notre cœur et nos vaisseaux sanguins sont les victimes cachées du tabagisme. Chaque année au Royaume-Uni, 20 000 personnes meurent des suites d’une maladie cardiaque et circulatoire causée par la cigarette. 50 personnes par jour, ou deux décès par heure. Arrêter de fumer est la meilleure chose à faire pour la santé de votre cœur. »

Selon lui « cette étude suggère que le vapotage peut être moins nocif pour les vaisseaux sanguins que le tabagisme. Après seulement un mois d’abandon du tabac pour l’e-cigarette, la santé des vaisseaux sanguins des gens avait commencé à se rétablir. »

Il rappel pourtant que « ce n’est pas parce que les e-cigarettes sont moins nocives que le tabac qu’elles sont totalement sûres. Nous savons qu’elles contiennent beaucoup moins de produits chimiques nocifs, pouvant causer des maladies liées au tabagisme, mais nous ne connaissons toujours pas les effets à long terme. Le vapotage ne devrait jamais être utilisé par des personnes qui ne fument pas déjà, mais pourraient constituer un outil utile pour aider à quitter le tabagisme »

Pour sa part, le ministre écossais de la Santé publique, Joe FitzPatrick MSP, a déclaré: « Je me félicite de la publication de ce rapport, qui contribue au débat en cours sur la place de la cigarette électronique dans nos communautés. Il est bon de voir des études importantes et pertinentes comme celle-ci produit en Ecosse et justifiant notre réputation d’être l’un des principaux centres de recherche médicale.

« Bien que la recherche montre que le passage à l’e-cigarette peut avoir des effets bénéfiques sur la santé vasculaire des fumeurs chroniques de tabac, l’accès à celle ci doit être soigneusement contrôlé car ce ne sont tout simplement pas des produits destinés aux enfants ou aux non-fumeurs. »

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).

Laisser une réponse