Top banner
Top banner
ETATS-UNIS : Une opposition à la mesure interdisant la vente d’e-cigarette à San Francisco.

ETATS-UNIS : Une opposition à la mesure interdisant la vente d’e-cigarette à San Francisco.

Aux Etats-Unis, de plus en plus de mesures contre l’e-cigarette apparaissent au fil des mois. Le 5 juin prochain, les électeurs de San Francisco devront se prononcer sur la proposition E, une mesure promulguée l’année dernière qui pourrait maintenir l’interdiction de vendre des produits de tabac aromatisés mais également des produits du vapotage.


LE PLUS IMPORTANT RESTE LA REDUCTION DES RISQUES !


Début juin, les électeurs de San Francisco devront se prononcer sur le maintien ou non de la proposition E promulguée l’année dernière.

David Sweanor, du Centre de droit, de politique et d’éthique en santé de l’Université d’Ottawa, a récemment décidé de réagir sur les conséquences potentielles de cette mesure pour la santé publique si elle était adoptée. Défenseur mondial de la santé publique, David Sweanor pense qu’une telle interdiction pourrait certes empêcher les gens de fumer mais risquerait également de limiter l’accès des produits à risques réduits (sans combustion) pour les adultes.

« Du point de vue de la santé publique, il serait très agréable de voir cette mesure faire la distinction entre différents produits . La réalité c’est que c’est la fumée qui tue la population, pas la nicotine ni même le tabac, c’est la fumée. » déclare t’il.

« Scott Gottlieb, le commissaire de la FDA, a insisté sur le fait que nous devons réduire ce qu’il appelle le continuum des risques, a déclaré M. Sweanor, notant au passage que les cigarettes sont environ 100 fois plus dangereuses que la plupart des produits sans combustion disponibles. »

Tout en soutenant l’idée d’éliminer les cigarettes mentholées, David Sweanor pense qu’il serait logique que les arômes restent disponibles pour les produits de réduction des risques. Le but serait clairement de laisser une porte ouverte pour aider les fumeurs à décrocher et à passer à des dispositifs comme le vapotage ou le snus .

« Si l’ensemble des produits sont interdits, cela protège clairement les cigarettes et ferme la porte aux alternatives pour les fumeurs. N’oublions pas qu’un demi-million d’Américains meurent chaque année du tabagisme … Nous devons vraiment informer les consommateurs qu’il existe d’énormes différences de risques, comme l’a dit le Dr Gottlieb. Si vous pouvez réduire votre risque de 95% ou plus en adoptant des produits sans combustion, pourquoi ne pas l’encourager au lieu d’en bloquer l’accès. »

Source : Vaping.org/

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).

Laisser une réponse